19 mai 2006

Donner du sens à sa vie.

Oui, en ce moment, mon blog est plus orienté vers la reflexion philosophique que vers la légèreté ;-)

Mais, un jour, en se levant le matin et en écoutant le chant des oiseaux mêlés au pétaradement des voitures, on s'interroge sur le sens que l'on donne à sa vie. Certains ne se poseront pas la question parce que trop pris par la routine et le temps, ils n'auront pas la conscience de cette réflexion. Peut-être l'oisiveté entraîne t'elle cette interrogation mais je songe plutôt que ce questionnement nous atteint lorsque nous sommes au carrefour de notre vie et que des choix s'imposent.
En ce moment, j'ai l'impression "d'user le soleil", et vous imaginez sans peine l'usure que je peux lui donner !
Bien sur, j'ai des projets mais ils ont du mal surtout un a se concrétiser. C'est sans doute l'un de mes projets principaux, un de ces projets de vie qui nous structure. Mais en attendant, il faut trouver du sens à son quotidien pour ne pas passer à coté des choses. Ne pas vivre dans une projection mais au présent.
Du sens pour soi et du sens pour ceux que l'on aime et qui nous entourent. Sans les autres et sans notre attachement à respecter notre environnement, à faire en sorte que nous puissions trouver notre place juste, notre vie n'a pas de sens. Mais que faire pour trouver sa place ?
Écouter son âme et non son cerveau et ses peurs ?


Une petite fable attribuée à Charles Péguy .
Peguy se rend à la cathédrale de Chartres. Sur sa route, il croise un gars qui casse des cailloux. Il lui demande ce qu’il fait. Le gars lui répond en pestant qu’il fait un boulot stupide, fastidieux et mal payé de surcroît.
Péguy poursuit sa route, croise un deuxième casseur de cailloux, qui lui dit : « Ma foi, je gagne ma vie en plein air, c’est mieux que derrière un bureau. »
Péguy avance, rencontre un troisième casseur de cailloux. Celui-là rayonne de joie. Péguy lui demande ce qu’il fait et le gars répond : « Vous voyez bien ! Je bâtis une cathédrale ! »

Le sens qu’il donne à ses efforts lui apporte beaucoup de bonheur, car il métamorphose le réel. Le caillou est déjà un morceau de la future cathédrale.

2 commentaires:

Anne-Lise a dit…

Ah ben, tu vois: la positive attitude ma grande ;-) ça paie!! on trouve toujours plus mal que soi et je dirais même il y a toujours du positif en tout c'qui nous arrive ou qu'on fait.. seulement il y aura aussi toujours des gens qui dramatisent tout, ce qui n'leur apporte rien, sauf la poisse et la vie en noir, c'est con mais c'est comme ça ;-)!!!
Moi je ne vois que des gens pris par leur routine, se plaignant de tout et de rien... ils font leur vie, ils font ce qui veulent même si moi je n'vois aucune vie dans la leur...le but c'est de profiter et surtout de faire c'qu'on aime faire, c'qu'on veut faire et s'écouter, car c'est en s'écoutant qu'on se construit une belle vie, on est en accord avec nous-même, alors ensuite on peut très facilement être plus a l'écoute et plus disponible pour les autres!!!
gros bisous Marie et bon week-end!!!

Marie a dit…

Coucou Anne-Lise, merci pour cette visite ! Et tout à fait d'accord avec toi, il faut s'occuper de soi pour pouvoir s'occuper des autres !