10 mai 2006

J'ai testé l'antigymnastique et j'ai été séduite !

J'ai testé l'antigymnastique et j'ai été séduite !
Je vois déjà les sourires qui encadrent vos visages en se disant : "Qu'est ce qu'elle nous a encore inventé la Z ?!"
Et bien, la Z a été faire un séance d'initiation à l'antigymnastique Samedi après-midi pendant 4 heures.
Antigymnastique est un nom qui ne reflète pas du tout hélas le nom de l'activité.
En quoi cela consiste-t-il ?
C'est une approche pour prendre conscience de son corps et dénouer les tensions musculaires de celui-ci du a des mauvaises positions.
C'est une méthode mis au point par Thérèse Bertherat Kiné à la base, et qui a fait une synthèse de plusieurs courants en particulier la méthode Mézières.
Nous sommes un squelette tenu par un ensemble de plusieurs chaînes musculaires et de ligaments.
Ces chaînes sont sous tensions car il suffit d'une zone "rigide" pour que toute la chaîne essaye de compenser. Ainsi des soucis au jambes peuvent provenir de la nuque. D'autre part, notre corps met en place des système de compensation de nos mauvaises positions ce qui accentue encore plus les problèmes.
Nous sommes un cerveau et aussi un corps et nous vivons nos émotions , notre ressenti avec celui-ci. Il ne s'agit pas de le muscler, de l'entretenir en lui faisant faire "du sport" parce qu'il faut le faire. Mais plutôt, prendre conscience que ce corps c'est nous et que prendre soin de lui participe aussi à la découverte de soi-même ! C'est étrange de découvrir des zones de son corps qu'on ne voit pas directement, de les sentir non pas parce qu'elles font mal mais parce qu'elles participent à la fluidité de nos mouvements.
Il parait qu'une fois que l'on a montré au corps les bonnes positions, celui-ci revient vers celles-ci. Une sorte de mémoire du bien-être ?
Lors d'un travail en psychanalyse, il est bon parfois de ne pas oublier que nous sommes un tout.
Le corps a une mémoire, affirme Thérèse Bertherat. Ainsi, chaque tension musculaire est liée à une tension émotionnelle (lorsqu’on souffre, on a tendance à contracter les muscles). En séance, on peut retrouver l’origine de certaines tensions : « Nous étions en train d’explorer les muscles du visage, lorsqu’une élève s’est souvenue tout à coup d’une gifle reçue dans son enfance… », confie une praticienne.

Bref, cette séance m'a beaucoup apportée, déjà beaucoup de détente et de relâchement, je me suis pratiquement endormie a la fin sous deux couvertures.
Ce n'est pas une méthode contraignante et brutale, les mouvements sont fait en douceur, et la sensation de bien-être est présente tout au long de la séance.
Nous étions quatre - 1 homme, 3 femmes - cette méthode n'est pas réservée aux femmes ;-) !
Et je vais tenter l'aventure en septembre à la prochaine session de cours régulier.
Ce qui n'n'exclue pas d'aller pratiquer tout autre forme de sport, natation etc. mais cela peut-être un très bon complément pour apprendre à bien le faire.
En fait, Thérèse Bertherat décrit notre musculature comme déséquilibrée. Nous avons un tigre dans notre dos :) une puissance phénoménale comparée a celle de notre face.
Ce n’est pas dans notre « moteur » que nous avons un tigre, mais dans notre dos. En imaginant le félin tapi là, Thérèse Bertherat a voulu nous faire prendre conscience de toute l’énergie concentrée dans l’arrière de notre corps : la nuque, les reins, les fesses, l’arrière des cuisses et des deux jambes, le dessous des pieds et des orteils forment une chaîne musculaire sans faille. Or, il existe un déséquilibre entre ce fauve puissant et les muscles de l’avant du corps. Inhibés et rendus mous, ces derniers sont soumis aux mouvements du « tigre ». Imaginez : nous avons seulement quatre muscles à l’avant du cou, mais vingt-deux au niveau de la nuque ! Allonger ces muscles de l’arrière du corps permet de rééquilibrer la force, de redonner du tonus à l’avant. Ainsi, au lieu d’inciter à faire des abdominaux, Thérèse Bertherat suggère de délier d’abord les muscles du dos : « Après seulement, vous verrez votre ventre s’aplatir. »

2 commentaires:

Anne-Lise a dit…

"du a des mauvaises positions." ==> oh!!! Mais fait voir ça correctement voyons voyons ;-P (quoi tu veux déjà qu'je sorte? ;-)

En fait ça me parait être pas mal du tout, c'est vrai que l'on ne fait pas trop attention à notre corps...moi la première disons!!! J'aimerais même refaire du sport, mais j'en ai pas la motivation pour le moment... tu as mis natation, etc... je suppose que tu aimes la natation ;-) (j'suis hachement balèze hein ;-) nan je dis ça parce que je faisais de la natation avant mais j'ai arrêté au bout d'un moment et puis comme toute personne bête qui arrete le sport.. MERCI POUR REPRENDRE, APRES!!! ;-) C'est pas une mince affaire!!!
En tout cas je ne connaissais pas ça, merci de me l'apprendre!!
Gros bisous et bonne soirée

fanny a dit…

plus rien ne me surprend, tu touches bien un salaire pour de l'anti-travail ;-D .... désolée Marie, je dois trop cotoyer le Dip pour me permettre de telles reflexions, chuis pas une charogne ...